Allez hop, on se lance.

Il faut :

  • un mac
  • internet
  • 20 min
  • un café (thé, chocolat chaud, vodka… au choix… éviter les mélanges…).

Sur votre mac, vous allez utiliser le terminal.

Pas de panique si vous ne l’avez jamais fait, c’est simple.

Dans finder, vous taper ‘terminal’

 

Ou bien vous le trouverez dans Applications > Utilities > terminal

 

C’est bon avez votre terminal ouvert.

Aller, on va installer homebrew.

Petite présentation :

Homebrew c’est génial.

Voilà maintenant que vous savez ce que c’est on peut avancer…

(Comment ça vous voulez une meilleure explication??? Bon ok, en fait c’est un gestionnaire qui rend tous les logiciels et programmes gratuits existant pour linux et unix installables en quelques instants…)

Mais on va l’installer et vous allez mieux comprendre.

Pour l’installer on va télécharger le logiciel.

On pourrait le faire avec la souris mais pour se mettre en jambe et aussi parce que les gens de chez Homebrew décrivent cela comme le processus d’installation recommendé on va le faire avec curl

curl, malgré son nom n’est pas une marque de shampoing pour cheveux bouclés, mais  un logiciel qui télécharge ce que l’on lui demande (ça fait aussi plein d’autre chose mais on va se concentré sur l’essentiel).


$ /usr/bin/ruby -e "$(curl -fsSL https://raw.githubusercontent.com/Homebrew/install/master/install)"

Si ça ne marche pas, il est possible qu’ils vous manque quelques trucs qui vient avec un package de chez mac.


$ sudo xcode-select --install

S’il vous demande un mot de passe, pas de panique, mettez votre mot de passe utilisateur mac et logiquement vous êtes bon.

Bon ben valou, premiere étape passée.

Ensuite on install PHP


brew install homebrew/core/php

Et on install la base de donnée (ici Mariadb – c’est une évolution de MySQL, je vous raconterais l’histoire une autre fois).


$ brew install mariadb
 

Puis on demande que mariadb tourne tourjous en arrière plan:


$ brew services start mariadb
 

Puis ensuite on instal Valet :


$ composer global require laravel/valet

Véfiez bien que dans votre fichier .profile vous trouvez la ligne suivante :


PATH="$HOME/.composer/vendor/bin:$PATH"

Puis executer la command d’installation :


$ valet install

 

Le dossier pour les sites

Nous allons maintenant définir où nous mettons les sites sur votre machine.

C’est assez simple.

La logique de Valet est de définir un dossier qui servira de racine pour tous les sites.

Donc créer vous un dossiez web là où vous le souhaiter pour aller dans ce repertoire en ligne de commande.

Petit rappel :


ls #liste les fichiers de votre répertoire.
pwd #indique où vous vous êtes (Path of Working Directory)
cd #permet de changer de repèrtoire.
cd .. #repertoire parent

(A faire : un tutorial sur les lignes de commande en bash).

Sinon, une fois que vous êtes dans le répertoire web – vous exécutez la commande park comme suit :


$~/web $ valet park

et voilou.

Maintenant, il n’a plus qu’a créer un sous dossier dans web – par example monsiteweb

Dans ce sous dossier vous téléchargez WordPress.

Vous définissez la base de donnée, et c’est partit.

Nous verrons ça dans la deuxième partie de ce tutorial.